Gisant de Gilles de Chin

Gisant de Gilles de Chin

Chevalier représenté les mains jointes, la tête couverte d'un casque et vêtu d'un haubert et d'une cotte de mailles. L'écu porte une épitaphe gravée.

Gilles de Chin est un personnage historique, héros d'une des légendes les plus caractéristiques et les plus vivaces du Hainaut. Ses aventures ont été contées, entre 1230 et 1250, par Gauthier de Tournai dans la « Canchon Monsignor » qui se basait, de son propre aveu, sur un récit de Gautier li Cordier. Né peut-être à Chin, village du Tournaisis jumelé avec celui de Ramegnies, Gilles de Chin, de Berlaymont, de Chièvres, de Sars et de Wasmes est cité, dans trois actes authentiques de 1123, à propos d'une donation faite à l'abbaye de Saint-Ghislain, par son père Gonthier et par lui-même de terres situées à Wasmes.

Inhumé dans le cloître de l'abbaye de Saint-Ghislain, son mausolée - avec gisant - a été transféré à Mons, à la suite de la Révolution française. La pierre fut reléguée à la Collégiale Sainte-Waudru avant d'intégrer le musée communal. Le chroniqueur hennuyer Gislebert nous apprend qu'il figurait au nombre des compagnons d'armes et des conseillers du comte de Hainaut Baudouin IV, dit le Bâtisseur. Ayant participé à la Croisade, il épousa Ida (ou Eva) de Chièvres, participa à la guerre contre le Brabant et fut tué en 1137, vraisemblablement le 12 août, à Bouchain ou à Rollecourt.


Institution

Artothèque
» Présentation  »  Ressources

Collection

Artothèque
» Présentation  » Ressources
Type de ressource
Objet physique
Auteurs, contributeurs et éditeurs
de Chin, Gilles. Contributeur
Thèmes
Moyen Âge, Art médiéval, Sculpture, Chevalier, Funéraire, Monument funéraire, Armure, Élément de protection (armure), Gisant, Épitaphe, Statue, Pierre, Croisades
Lieux
Hainaut, Borinage, Mons
Identifiant de l'objet
MAR-BVM-15-2012.0.4

Aidez-nous à décrire ce document !